47 ans de francophonie !

Chaque année, le 20 mars, les francophones célèbrent la Journée Internationale de la Francophonie, car c'est à cette date que fut signée en 1970 à Niamey (Niger) la Convention créant l'Organisation Internationale de la Francophonie.

C'est en 1995 à Cotonou que le Président Jacques CHIRAC lançait cet appel :

« La révolution de l'information passe dorénavent par les ordinateurs connectés. Nul n'en conteste les aspects bénéfiques. Soyons aussi conscients des dangers que cette révotution recèle: celui de voir se creuser encore, et de maniète irréversible, l'écart entre pays riches et pays pauvres, celui aussi de l'uniformisation culturelle. Ainsi, aujourd'hui, 90% des informations qui transitent par Internet sont émises en langue anglaise, parce que les outils et les serveurs sont dédiés â l'usage exclusif de cette langue [...] J'appelle la francocphonie à prendre la tête d'une vaste campagne pour le pluralisme linguistique et la diversité culturelle sur les inforoutes de demain. »

Le XIe sommet de la Francophonie a eu lieu à Bucarest en septembre 2006 sur fond de polémique entre la France et le Liban consacré au retard de la langue française dans le domaine des nouvelles technologies par rapport à l'anglais, et dans un pays partiellement francophone. Le XIIIe sommet de la francophonie a eu lieu à Montreux en mars 2010. Nous voilà en 2016, et, à la tête de l'Organisation Internationale de la Francophonie, c'est une femme, Michaëlle Jean, qui a succédé à Abdou Diouf. D'origine Haïtienne, elle a été professeur à Montréal, puis journaliste à Radio-Canada, et gouverneure générale du Canada. Elle était à Nantes pour la Journée internationale de la Francophonie... Nantes en Francophonie

Le XVIe Sommet de la Francophonie s'est déroulé à Antananarivo (Madagascar) les 26 et 27 novembre 2016. L'Arménie accueillera le prochain sommet de la francophonie en 2018.
Retrouvez toutes les infos sur les Jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan (Côte d’Ivoire) : VIIIe Jeux de la Francophonie / Abidjan 2017
Pour connaître l’ensemble des manifestations organisées à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, consultez le site de l’OIF

D'après l'agence France-presse, 175 millions de francophones sont répartis dans le monde, avec 110 millions de francophones réels et 65 millions de francophones partiels. Le français est avec l'anglais l'une des deux seules langues parlées sur tous les continents. Il est la langue officielle dans 30 Etats membres, soit seule dans 12 pays, soit avec d'autres langues telles que l'anglais, l'arabe, l'espagnol ou le portugais dans les 17 autres.

Mais la francophonie accuse un net retard dans le domaine des techniques et nouvelles technologies, comme dans celui des publications scientifiques par rapport à l'anglais (85 %). Sur la Toile, seulement 4 % de sites web sont en langue française, contre au moins 45 % en anglais ou ango-américain (chiffres approximatifs) en 2003. Mais le nombre de sites en français va en augmentant sans cesse.

Voici pour illustrer le sujet un extrait pris dans la publication des Lyriades de la langue française :

“ La langue française est la deuxième langue étrangère la plus choisie dans le monde. Dans les organisations internationales, comme langue de communication mondiale, elle est la langue officielle et de travail de l'ONU (avec l'anglais, le russe, l'arabe, le chinois et l'espagnol), du Conseil de l'Europe, de l'OCDE et de l'OTAN (avec l'anglais), de l'ALENA (avec l'anglais et l'espagnol), de l'Union africaine (avec l'anglais, l'arabe, le portugais et le swahili) (v. R. Renard, Ethique de la Francophonie, CIPA, 2006). L'anglais la première étrangère choisie partout dans le monde !

La langue française est la langue par excellence de la création littéraire.
En effet, le français ne trouve de prestige et ne pourra garder son statut de langue internationale, de langue d'émotion aussi, qu'à condition qu'il continue à être illustré. Mais pourquoi les écrivains choisissent-ils la langue française comme langue d'écriture ? Pour les écrivains issus des pays africains francophones, le choix de la langue française peut sembler une contrainte mais différentes sensibilités se font jour dans ce rapport à la langue d'écriture. Dixième langue du monde par le nombre de ses locuteurs, elle est la deuxième langue (après l'anglais), par l'étendue spatiale et par le positionnement comme « langue officielle» dans une trentaine d'États (quarante-cinq pour l'anglais !). Mais proportionnellement cela ne concerne que 2,2 % de la population mondiale, alors que l'anglais est parlé par 92 % et utilisé par 98 % des scientifiques pour leurs travaux. La langue "corporate" a pris place dans les entreprises à la faveur de la mondialisation. Favorisée par le contexte de la mondialisation économique, l’anglais, sous prétexte de rationaliser la gestion du personnel, envahit maintenant le territoire de l’entreprise. De plus en plus de salariés d’entreprises françaises à vocation internationale sont dorénavant forcés de travailler en anglais. Depuis 30 ans, l'influence de la langue française décline et le pourcentage de ceux qui parlent français dans le monde est passé de 2,4 à 2,1%.

Au regard de ce paysage, les efforts fournis pour maintenir la langue française comme langue de communication mondiale et pour développer les études françaises dans le monde sont donc une nécessité vitale, à la fois pour ne pas être complice de l'atrophie du patrimoine linguistique mondial et pour ne pas accentuer la marginalisation de vastes régions du Sud, notamment l'Afrique, pour qui l'accès à la culture et à l'économie mondialisée ne peut se réaliser dans l'immédiat que par elle. L'enjeu serait d'élaborer des actions concrètes de diffusion de la langue française et de négocier son statut dans le paysage linguistique mondial pour ainsi mettre en place une dynamique spécifique capable d'assumer cette situation concrète.

Comme on le voit, la mise en place de dispositifs cohérents de formation dans ce secteur demeure ainsi une priorité, de même que l'élaboration de solutions contextualisées qui impliquent une focalisation sur la langue française comme moyen d'offrir des perspectives professionnelles et le développeme d'une coopération régionale. Les internautes francophones sont de plus en plus nombreux mais il serait souhaitable que les créateurs de sites francophones soient encore plus nombreux afin de ne pas laisser l'anglais envahir le net.

On ne peut imaginer inverser la tendance linguistique dans le monde sans la mobilisation de tous les États et gouvernements, celle de milliers de fonctionnaires francophones, ce qui implique la reconquête de la parole des diplomates et agents des organisations internationales et une concertation autour de la promotion du français. L'identification préalable des contraintes susceptibles de limiter l'usage de la langue française dans les institutions permet de circonscrire les déclinaisons tactiques nécessaires.

Pour l'Afrique Subsaharienne, un travail doit être accompli pour permettre de nouvelles approches curriculaires et l'accent doit être mis sur la définition des compétences de base en français dans un contexte multilingue. Ce mouvement doit obligatoirement s'accompagner de mesures spécifiques pour la formation de maîtres de l'école de base par le renforcement de leurs compétences linguistiques en langue française. La question de la qualité de l'enseignement doit être au cœur des préoccupations.” (J. KILANGA MUSINDE, professeur en sciences du langage à l'Université d'Angers)

Coup de chapeau aux Québécois qui ont su lutter courageusement pour préserver leur langue durant des siècles ! La langue française parlée au Québéc a des intonnations et des mots propres à ce pays, on ne saurait le nier, mais cela ne déplait pas.

Retour vers quelques sites francophones sélectionnés pour leur contenu. Ils contribuent à remettre notre belle langue à sa place dans le monde, et à faire remettre à l'honneur notre merveilleuse culture littéraire, esthétique et philosophique.
La francophonie, bataille d'avenir : plus il y aura de sites web en langue française, notament des sites à connotation littéraire, mieux notre belle langue sera reconnu et perdurera...