LE CRÉPUSCULE BIOLOGIQUE DE L'HUMANITÉ

- La vie sur Terre est de plus en plus menacée et les savants cherchent une planète à coloniser dans le système solaire. Ils préparent le grand voyage dans l'espace de quelques privilégiés prêts à migrer ailleurs, quand la vie sur Terre sera devenue un enfer, pour toutes sortes de raisons :
- L'accroissement exponentielle de la population entraînera de gros problèmes de pollution, de désertification, il y aura de moins en moins de terres arables, de moins en moins de poissons, de plus en plus d'effet de serre, et donc de plus en plus de catastrophes climatiques, sans parler du trou d'ozone, de la pénurie de sources d'énergie et de matières premières, du manque d'eau potable, des risques de guerres et de terribles famines, à cause des industriels et capitalistes qui ne jurent que par l'argent, le profit à tout crin !
- Le renversement des pôles magnétiques, étant donné l'affaiblissement actuel du magnétisme terrestre constaté et l'effet de serre qui ne cesse de faire fondre les glaces des pôles et des sommets. Conséquence : changements climatiques insupportables.
- Les mutations génétiques ne se font pas au hasard. Les cas de cancer sont en constante augmentation, l'amiante et les produits chimiques qui font des ravages dans l'organisme sont nombreux et pas tous bien identifiés à temps pour s'en prémunir.
Les retombées radioactives des essais nucléaires et des catastrophes nucléaires causent des altérations dans les chromosomes à chaque division cellulaire pouvant entrainer des tares génétiques et des cancers. On accumule aussi des tonnes de déchets nucléaires et tout un arsenal de bombes, de missiles, et avec les centrales qu'on ne pourra pas démanteler, les dangers seront de plus en plus grands.
- Chaque personne porte un certain fardeau génétique, un certain nombre de gènes défavorables qui ne se manifestent pas ou qui altèrent faiblement la valeur adaptative. Ce fardeau génétique est plus particulièrement mis en évidence lors des mariages consanguins, les enfants risquant de mettre à découvert une tare héréditaire. Si 10 % des cellules reproductrices de 20 % de la population, à chaque génération, possèdent des gènes nouveaux, l'équilibre génétique appelle une élimination de l'ordre de 20 %, par décès, stérilité ou toute autre cause de non fécondité. Or il semble, à l'heure actuelle, que les taux de mutation s'accroissent et que ceux de la sélection naturelle décroissent. Les taux de mutation s'accroissent notamment sous l'effet des radiations à haute énergie depuis les rayons X jusqu'aux rayons gamma du radium, et vraisemblablement jusqu'aux rayons cosmiques. Ces radiations sont présentes dans la nature à l'état de traces, dans les roches, le sol, le corps humain, mais les retombées radio-actives multiplient les risques de mutations dégénératives. Le taux de fécondité baisse chez l'homme, car les spermatozoïdes sont très affaiblis et en moindre nombre dans le sperme. L'abus de pesticides et autres produits chimiques en sont la cause. C'est parce que les causes sont invisibles que l'on néglige le danger, on a tendance à l'oublier.
- On estime que, dans l'état actuel des expériences atomiques, l'homme a déjà doublé la quantité des radiations auxquelles son organisme est normalement exposé. Il n'est pas encore possible d'évaluer l'importance de l'accroissement des mutations ainsi déterminées, mais il semble que la civilisation industrielle aboutisse là à un résultat non prévu. D'autre part, l'usage de plus en plus répandu des produits pharmaceutiques contribuerait également à augmenter le taux des mutations. Paradoxalement, la médecine moderne multiplierait par cinq la fréquence des maladies. Le fardeau génétique ne cessera pas de grandir, les soins médicaux et pharmaceutiques augmentant la proportion des affections des générations à venir. Plus on guérit et plus il y aura à guérir. On ne guérit pas du cancer, on ne fait que retarder son évolution.
Au lieu de dépenser de l'argent et de l'énergie à lutter contre les conséquences, il vaudrait mieux s'attaquer aux causes. Prévenir plutôt que chercher à guérir, ce serait plus bénéfique ! De même, dans tous les domaines, on ne prend pas assez de précautions, et il faut cesser de gaspiller, car on va droit dans le mur ! Enfin, pour sauver la civilisation, il faut cesser de financer les armées et interdire la fabrication d'armes...
- Risque de choc avec un astéroïde géant, aux conséquences énormes...

Page précédente

© Copyright zara2000, Tous droits réservés. Mis à jour le 16 mars 2005